Samoëns en fleurs (printemps 2014)/littéraire/j0

De Entre Amis
Aller à : navigation, rechercher




Samoëns découle d'une expression médiévale qui signifie les sept monts entourant le village. L'on peut ainsi comprendre le nom étrange des habitants : les septimontaines et les septimontains.

Samedi 21 juin, arrivée à Samoëns

Vent de panique sur Bassée en Balade ! Vendredi soir tardivement, Jean-Luc annonce qu’il ne pourra assurer le covoiturage prévu, contraint de reculer, voir d’annuler son séjour, pour des raisons familiales. Organisation donc de dernière minute pour le trajet et le bon déroulement de la semaine.

Nous partons vers 8 heures : Chantal et Sandrine sous la conduite de Michèle. Marie-Madeleine, Christine et moi-même occuperons la voiture de Dominique qui fera une halte chez Jean-Luc afin d’y récupérer cartes, jus de pomme et Ch’ti. Nous retrouverons Marie-France et Roger à Samoëns.

Peu avant 17 heures, regroupement au Chalet de Plampraz, centre de vacances, de 9 Benbistes un peu tristounets − il en manque un au bataillon et pas le moindre.

Après une installation rapide dans les chambres et quelques caquetages de retrouvailles, la première AG s’ouvre vers 18 heures 30 autour de l’apéritif offert par Bassée en Balade (Ch’ti et jus de pomme).

Dominique nommé responsable en l’absence de J-Luc, toujours sourire aux lèvres mais un peu inquiet devant ses responsabilités, nous suggère timidement le programme du lendemain. Tenant compte de la météo annoncée, la plus favorable ce dimanche, il est décidé que nous ferons le Grand Balcon d’où nous devrions apercevoir l’Aiguille du Midi et le Massif du Mont Blanc. À 19 heures 30, nous apprécions notre premier dîner qui, comme les prochains, sera simple, équilibré, composé de produits frais, locaux, de saison, parfois bio. Nous gagnons assez tôt nos chambres au confort simple (le centre est le plus souvent occupé par des enfants).