Vallée du Giffre (hiver 2014)/littéraire/j6

De Entre Amis
Aller à : navigation, rechercher

Vendredi 28 février, montée au refuge de Bostan au départ du Pied du Crêt

Dernier jour… Déneigement des voitures… Départ vers 9 heures. Nous étions partis pour gravir le Col de la Golèse (1660 m). Après une centaine de mètres d'ascension, au parking des Allamands (1000 m), on découvre le panneau « refuge de Bostan ouvert ». Changement de programme, Jean-Luc décide « à l’unanimité » d’y monter ! 13,5 km, dénivelée positive 1000 m, altitude maximum 1800 m.

Montée rude mais régulière, en suivant la piste. Après avoir quitté la forêt, nous avons entrevu un randonneur qui descendait. En fin de matinée, nous sommes à découvert, le vent monte et il nous faut faire la trace jusqu’au refuge. La difficulté est amoindrie par l’attente d’une soupe chaude et d’un repas auprès de la cheminée du refuge. Surprise, le refuge est fermé ! Nous avons déduit que l’unique marcheur croisé dans la matinée était le gardien des lieux ! Il faut nous résoudre à manger sur la terrasse, très rapidement à cause du froid qui nous glace.

Descente en deux groupes, les audacieux « hors-piste », et les raisonnables qui ont suivi la trace de montée pour arriver finalement aux Allamands. Ciel dégagé le matin, neige à partir de 14 heures.

Sur le retour, arrêt à la fruitière à Samoëns pour faire nos achats : fromage, charcuterie et sucreries. De retour au Sauvageon, après une bonne douche, nous nous sommes rejoints autour d’un vin blanc de Savoie offert par Bernard. Notre dernier repas fut local : une raclette. Une bonne humeur générale nous tiendra compagnie tout au long de la soirée !

Le refuge de Bostan

  • Longueur de l'itinéraire : 13,5 km
  • Dénivelé positif cumulé : 1000 m
  • Dénivelé négatif cumulé : 1000 m
  • Altitude maxi : 1800 m
  • Altitude mini : 870 m
  • Altitude moyenne : 1360 m