Samoëns en fleurs (printemps 2014)/littéraire/j2

De Entre Amis
Aller à : navigation, rechercher




Lundi 23 juin, Plampraz, Verchaix, Samoëns

Départ du centre à pied sous le soleil matinal, pour 15 km en direction de Lornaz (730 m). Nous longeons le cours d’eau “La Valentine”, croisant entr’autres fleurs, la grande astrance (Astrantia major) et de doux agneaux. Sur le chemin, Dominique se laisse tenter par de goûteuses groseilles (voir la photo du coupable). Évidemment la gourmande que je suis ne manque pas de l’imiter ! hum… hum… trop bon… Lorsque nous traversons la forêt de Verchaix, fréquentée par le blaireau et le chevreuil, une pluie fine se met à tomber exhalant le délicat parfum des fleurs ; je suis séduite par la vaporeuse barbe-de-bouc ou reine-des-bois (Aruncus dioicus) qui prolifère en bordure.

Arrivés dans le charmant village de Verchaix (788 m), habité par les Lhottis (nom dérivé de la hotte, permettant de monter du bas vers le haut la terre des terrains), je remarque sur une ardoise, un joli proverbe africain : « Seul on marche plus vite, ensemble on marche plus loin ».

Vers 11 heures, nous voici arrivés à la base de loisirs du Lac Bleu à Morillon, où la pluie décide de redoubler. Nous sortons donc nos protections pour une courte durée puisqu’elle nous accorde une trêve, le temps d’un pique-nique au soleil devant le lac aux Dames qui projette de magnifiques reflets nous invitant à immortaliser le moment. Décidément Dominique, quelle organisation ! quel professionnel Le déjeuner à peine terminé, une pluie d’orage déferle nous faisant rapidement investir un bar où nous nous délectons de glaces et de boissons chaudes. La pluie cesse et nous rentrons rapidement. Il est 14 heures 30 : 15 km 400 ont été parcourus.

Dominique doit aller récupérer notre chef qui termine son voyage en bus, victime d’une grève des trains. Le pauvre, rien ne lui aura été épargné.

À 18 heures, c’est dans une chaude ambiance que notre chef retrouve Plampraz et ses girls en folie… Au repas régne un certain déchaînement, éclats de rire intarissables, une joie de vivre contagieuse, que du bonheur. Merci les filles !

Dès demain Jean-Luc reprendra la direction des opérations mais Dominique s’est réellement montré à la hauteur, encore un grand merci (et, entre nous, de m’avoir laissée gambader en avant. Stop, maintenant que le vigilant chef est de retour).

Le parcours

  • Durée : 6 h
  • Longueur de l'itinéraire : 15 km
  • Dénivelé positif cumulé : 440 m
  • Dénivelé négatif cumulé : 440 m
  • Altitude maxi : 1020 m
  • Altitude mini : 670 m
  • Altitude moyenne : 782 m